SOMMAIRE

 

 

  1. GENERALITES
  2. LE MATERIEL
  3. PEDAGOGIE
  4. MOTRICITE
  5. ORGANISATION DE LA MOTRICITE AU COURS D’UNE SEANCE
  6. ORGANISATION D’UN JEU TENNIS
  7. PROGRAMMATION D’ENSEIGNEMENT
  8. OBJECTIFS TECHNIQUE ET TACTIQUE

 

 

  1. GENERALITES : " L’ENFANT D’ABORD, L’ELEVE ENSUITE "

    Le mini-tennis existe depuis une trentaine d’années mais il se développe depuis 1994.En 1994, la fédération vote le plan mini-tennis, qui a duré trois ans, pour faire découvrir l’activité aux enfants à partir de cinq ans et pour récupérer des licenciés.

    Le mini-tennis représente cent cinquante mille licenciés et les deux tiers des clubs pratiquent le mini-tennis.

    Les noms importants à savoir sont JC.Marchon coordinateur national de mini-tennis à la ligue ; en ce qui concerne la ligue, JP.Birou CTR ; dans le Nord T.Dhez et dans le Pas-de-Calais E.Carnez.

    La fédération a mis en place des formations d’initiateurs, 4 cassettes sur le mini-tennis et du matériel gratuit pour les clubs.

    Le mini-tennis et par extension le tennis a fait son apparition en FNSU, UNSS, USEP et dans des organismes de loisir tels que l’UCPA et le club Med.

  2. LE MATERIEL

    Le matériel donné au club était un kit de trois sacs :

    Le premier sac contient six raquettes et des balles spéciales avec seaux. Le deuxième sac contient des cerceaux, des balles en mousse, des raquettes en plastique, des jalons, des barres et des crosses de hockey. Le troisième sac contient des plots, des ballons, un filet en maille fine, un élastique et des freesbees.

    Le matériel répond à un besoin de découverte de l’espace.

    Il y a aussi différentes sortes de terrain :

    Le terrain mini-tennis : 12*6 m

    Le terrain pré-tennis : 15*6 m

    Puis le terrain 18*8 m (balle jaune) et 24*8 m (balle rouge).

  3. PEDAGOGIE

    La pédagogie doit répondre à deux objectifs : celui de l’enfant et celui de l’enseignant.

    Objectifs de l’enfant : -s’amuser, se faire plaisir et jouer comme les grands. Pour cela, il faut donner libre cours à l’imagination et à la créativité, varier les ateliers. Ne pas imposer mais proposer.

    -développer l’expérience motrice : apprendre à courir, attraper, lancer. Etablir des liaisons entre les différentes parties du corps et les dissocier (coordination). Evoluer vers les éléments techniques et tactiques fondamentaux (bases).

    -développement du secteur social : l’enseignant doit être animateur et pédagogue, il doit déjà avoir été au contact des enfants. Le vocabulaire doit etre imagé (faire référence à des objets familiers), parler lentement et faire des phrases courtes. L’enfant doit se tourner peu à peu vers l’altruisme par des jeux collectifs.

    Objectifs de l’enseignant : -donner le goût du tennis à l’enfant

    -répondre à son besoin de jeu

    -rendre le tennis très accessible

    -être disponible

    Quelques principes fondamentaux :

    -le mini-tennis se définit comme " l’enfant d’abord, l’élève ensuite "

    -pédagogie collective : les enfants jouent entre eux, l’enseignant ne joue pas.

    -pédagogie de la réussite.

    -pédagogie de la découverte.

    -pédagogie des contrastes : l’enseignant doit proposer des jeux où l'enfant est dans des situations différentes.

    -pédagogie évolutive : grâce au matériel, la notion d’échanges doit exister.

    -pédagogie orientée : prendre des habitudes techniques et tactiques.

    -pédagogie concrète : l’enfant doit comprendre le jeu. Pour cela, il faut lui donner des repères matériels (à quel endroit il joue et doit jouer ).

    -pédagogie complète : le mini-tennis a aussi un but éducatif.

  4. MOTRICITE

    La motricité se définit comme le mouvement sous toutes ses formes qui, lié au sport, sous-tend le tennis.

    Il y a quatre grands principes à retenir :

    -maîtrise de son corps

    -maîtrise des déplacements

    -maîtrise du matériel

    -maîtrise de l’opposition

    1)Maîtrise de son corps :

    -renforcer sa latéralité : membres supérieurs et inférieurs (équilibrage) par des parcours, lancers, jonglages ; dissocier la jambe droite de la jambe gauche (notion de jambe d’appel).

    -prise de conscience de son corps : ceinture scapulaire/ceinture pelvienne.

    -éducation de la posture et de l’équilibre : tenue de raquette correcte, position du corps avant de débuter l’action (frappe).

    Posture :positionner son corps dans l’espace.

    Equilibre :conserver une coordination lors de déséquilibres imprévus.

    2)Maîtrise des déplacements :

    Apprécier les vitesses et trajectoires : structuration de l’espace et du temps.

    3)Maîtrise du matériel :

    -coordination œil/main par des course-poursuite.

    -structuration de l’espace : apprendre à s’orienter par rapport à la balle et par rapport aux autres enfants

    -appréciation des distances et des intervalles : jouer court, long, à droite, à gauche, devant.

    -appréciation des trajectoires.

    -appréciation des vitesses.

    4)Maîtrise de l’opposition :

    Comportement tactique limité : mettre la balle dans le terrain adverse sans rater et mettre la balle la ou l’autre n’est pas.

  5. ORGANISATION DE LA MOTRICITE AU COURS D’UNE SEANCE

    Motricité générale : sans raquette

    Trois jeux : -développer les qualités physiques de l’enfant (vitesse, endurance, déplacements, détente, coordination, équilibre).

    -savoir utiliser les balles sur le plan de la réalisation (lancers, jonglage, réception, opposition) : l’espace de jeu doit etre adapté pour travailler la coordination œil/main.

    -sports collectifs adaptés : développer l’esprit d’équipe, la maîtrise de l’opposition, utiliser de nouveaux espaces de jeu.

    Motricité spécifique :

    Développer la réalisation avec différentes balles : jonglage, envoi, renvoi, échange, opposition, match.

    Objectif :

    L’enfant va acquérir des comportements moteurs orientés pour transformer l’enfant en joueur de tennis : il doit connaître les règles, les limites du terrain, les frappes avant et après le rebond, il doit savoir servir, faire un match et arbitrer.

  6. ORGANISATION D’UN JEU TENNIS

  7. Choix du thème : défini à partir des éléments de maîtrise pour développer un élément de motricité (espace, trajectoire …).

-règles : compter les points, qui est l’adversaire…

-organisation collective :

a)formes : seul, par deux ou plusieurs, face à face, en cercle, en triangle, en carré, trois contre trois maximum.

b)rôles : lanceur-main/lanceur-raquette, joueur-main/joueur-raquette, arbitre, tous les joueurs sont ramasseurs.

c)rotation : nombre de points ou de balles.

-organisation matérielle : espace de jeu illimité, figuré (ex. buts), adapté limité, limité normalisé (12*6m), filet à différentes hauteurs, lignes, balles :mousse, paille, mini-tennis, raquette cordée petite et grande, autre :plots, cerceaux, élastique…

-consignes motrices : position de la raquette…

-variantes pour faire évoluer le jeu.

Motricité générale : formes de jeux.

Premier jeu : circuits relais, utilisation de parcours avec différentes épreuves ; jeux collectifs traditionnels (touche-touche, balles brûlantes…)

Deuxième jeu : jeux sans raquettes et utilisation de balles

Jeux individuels : jonglage, lancers vers des cibles et obstacles, échanges.

Jeux collectifs : balles brûlantes, horloge…

Troisième jeu : sports collectifs(football, basket, hockey, volley-ball)

Utiliser des maillots.

 

 

7. PROGRAMMATION D’ENSEIGNEMENT

A court terme (une ou plusieurs séances) : adaptation du matériel pédagogique : balles, raquettes, espaces de jeu différents, acquisition de compétences.

A moyen terme (un cycle) : transformation et maîtrise de l’environnement et du matériel, évolution du comportement de l’enfant, mise en place d’une évaluation (pédagogie évolutive).

A long terme (ensemble des modules) : transformation de l’enfant en joueur de tennis, passerelle vers l’initiation.

 

8. OBJECTIFS TECHNIQUE ET TACTIQUE

Objectifs techniques : -maîtrise du corps : bonne tenue de raquette, attitude de départ et attitude globale, placement à la frappe.

-structuration de l’espace : développer la balistique (trajectoire de la balle), apprendre à jouer vite/lentement, fort/doucement.

-maîtrise des déplacements : droite/gauche, avant/arrière, en oblique, pas chassés, replacements.

-évolution technique :

S cycle 1 : être sur le coté, tenue de raquette.

S cycle 2 : différents niveaux de frappe, s’arrêter sur des renvois plus éloignés, découvrir les frappes sur les cotés, la position d’attente doit etre acquise.

S cycle 3 : position d’attente active, connaître les déplacements, adapter les appuis à la frappe.

S cycle 4 : dissociation complète du corps, frappes devant soi en équilibre.

 

Objectifs tactiques :

S cycle 1 : bien lancer la balle à la main au partenaire, reconnaître des espaces de jeu, contrôler sa force, savoir utiliser les rebonds.

 S cycle 2 : développer la coopération, reconnaître un point, précision des lancers.

S cycle 3 : diriger la balle au service, précision des renvois, utiliser tous les coups, savoir se déplacer et défendre, travailler la régularité.

S cycle 4 : jouer plus ou moins fort, reconnaître la position de l’adversaire, gagner le point à la volée, savoir attaquer.

Page d'accueil